dimanche 17 avril 2016

David Mc Neil invite Viktor Lazlo et réunit également une pléiade d'artistes sur un même disque

Avec « Un lézard en septembre », David McNeil signe son grand retour à la chanson après vingt-trois ans d’absence. Elégant et discret (qui sait que son père est le peintre Chagall ?), l’homme est un des plus grands auteurs de la chanson française. A 68 ans, cet amoureux des mots revient avec un album de douze titres et des duos avec Alain Souchon et Robert Charlebois.

 
Chanteur, parolier et romancier, David McNeil est d’abord un amoureux des mots. Ce goût de l’écriture lui est venue alors qu’il était en pensionnat où il trompait son ennui à la bibliothèque (sa mère a quitté son père, Marc Chagall, pour aller vivre en Belgique, quand David avait cinq ans et demi). Lycéen à Bruxelles, dans les années 60, il découvre la chanson française avec Gainsbourg et Nougaro. En 1972, il sort son premier album où chantent Higelin et Brigitte Fontaine, puis il rejoint RCA où il rencontre entre autre Alain Souchon et Laurent Voulzy. David McNeil signera six albums avant d’être remercié dans les années 80. Comme beaucoup d’autres, on estime qu’il ne vend pas assez d’albums. Il devient alors parolier, signant des titres cultes pour Yves Montand, Alain Souchon et Julien Clerc.

David McNeil revient enfin avec son nouvel album 
« Un Lézard en Septembre » - Le grand retour de David McNeil, un grand nom de la chanson française
Un superbe album aux teintes de blues 
 
Né en 1946 à High Falls (État de New York), David McNeil est un très grand auteur, compositeur, interprète de chansons, également auteur de romans. Il est arrivé en France en 1948 et aura marqué la chanson Française avec ses chansons. Elles ont, entre autres, été interprétées par Yves Montand (Hollywood, Couleurs, Nostalgie d'Angie...), Alain Souchon (Casablanca, J'veux du cuir, Normandie Lusitania), Julien Clerc (Mélissa, Hélène, Les Aventures à l'eau...) mais aussi Jacques Dutronc, Sacha Distel, Robert Charlebois, Renaud, Laurent Voulzy et Viktor Lazlo (Bouton d'Or tiré de l'album Begin The Biguine). Son dernier album studio remonte à plus de 20 ans, Seul dans ton coin (en 1991) et son dernier projet sorti était l'album « Live » à l'Olympia en 97 .

Il y a convié des complices de longue date : Alain Souchon et Robert Charlebois y prêtent leur voix, le temps d’un duo chacun. Françoise Hardy relance dans un murmure le tempo de la valse. 
Auprès de Robert Charlebois, ce sera Jim et Jules, sur un picking folk ou s’immisce le chœur féminin de Carla Bruni, Viktor Lazlo. Puis, ici et là, on retrouvera pêle-mêle en filigrane les voix ou les guitares de Michel Jonasz, des frères Ours et Pierre Souchon, de Julien Voulzy et Matthieu Chedid.

Nous retrouvons Viktor Lazlo sur le titre n°12: Sur douze mesures d’un même blues
Interprète : David Mc Neil
Chœurs : Françoise Hardy, Carla Bruni, Viktor Lazlo, Vanille Leclerc, Michel Jonasz
Guitare électrique : Mathieu Chédid