jeudi 27 septembre 2018

Sur scène en 1987 , l'Italie sous le charme de Viktor

De magnifiques photos prises lors de la tournée de Viktor Lazlo en 1987 à l'occasion de l'un de ses concerts en Italie. We're "Breathless"  !


 
Viktor Lazlo dans sa légendaire robe de Thierry Mugler  nous interprète un extrait de l'album "She", le hit Sweet Soft & Lazy"


Viktor foulera de nombreuses autres fois le sol italien quelques années plus tard, notamment en 1993 pour le duo "Vattene Amore" avec Amadeo Minghi ; 
 

et en 1999 pour "Message" avec le non moins autre célèbre chanteur italien , Biagio Antonacci

Grâce à ses deux immenses succès et à sa maîtrise de langue de Giuseppe Verdi -ici , Viktor enregistrera l'album Saga en 2003, savant mélange d'électro-jazz et de lounge produit et réalisé entre l'Italie et la Belgique. Superbe opus mais dont la promotion, hélas, ne fut pas à la hauteur des enregistrements, à redécouvrir sans plus attendre !


1) Fragilidad
02) Amour Consumé
03) If not Now
04) Taxi Parisien
05) Love to Love you Baby
06) Climax
07) Sound Of Expectation
08) La Fille de l'Air
09) A song for You
10) No Man No Lie
11) Overjoyed

12) This Is Goodbye
13) Love to Love You Baby (single mix)
14) Love to Love You Baby (Junior Jack mix)

vendredi 21 septembre 2018

Misery : la première au Théâtre Hébertot

La première de "Misery" a eu lieu le 19 septembre  et sera jouée sur la scène du Théâtre Hébertot jusqu'en octobre.  (ICI).
Saluée par la critique et par le public, il s'agit de la première adaptation de Viktor Lazlo pour le théâtre. Myriam Boyer et Francis Lombreil ont captivé l'attention du public et l'on ressort tout juste "indemnes" de leur interprétation pour ce huis clos diabolique.

Une pièce de William Goldman d’après le roman de Stephen King  
Adaptation française Viktor Lazlo  
Mise en scène Daniel Benoin
Assistante à la mise en scène Alice-Anne Filippi Monroché  
Avec Myriam Boyer et Francis Lombrail
Scénographie Jean-Pierre Laporte
Costumes Nathalie Bérard-Benoin
Lumières Daniel Benoin
Vidéo Paolo Correia


Le personnage de Paul, tel un double de Stephen King, est un écrivain à gros tirage. Il est à un tournant de sa vie, souhaitant changer de registre, de style, de propos et mettre un terme à l’interminable saga à laquelle il doit son succès. Pour cela il vient de terminer un roman où il fait mourir son héroïne : Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’Annie, une lectrice psychopathe qui l’admire plus que tout. Elle commence par le sauver, le recueillir, le soigner mais bientôt elle le séquestre avec une rare cruauté et l’oblige à réécrire son roman comme elle l’entend. 
Misery

Dépendants l'un de l'un l'autre, ils vont devoir, l'un et l'autre, apprendre à survivre....

« Misery » : l’histoire d’un transfert diabolique au Théâtre Hébertot


« Misery » est l’un des plus grands succès de Stephen King. Adapté au cinéma en 1990 (oscar de la meilleure actrice pour Kathy Bates) avec un scénario de William Goldman (oscarisé pour Butch Cassidy et le Kid et les Hommes du président), et plusieurs fois à Broadway, l’œuvre du maître du suspense américain n’avait jamais été jouée en France. Un huis-clos intense qui est pourtant taillé sur mesure pour la scène.
Les deux acteurs, Myriam Boyer et Francis Lombrail, étaient les invités de Vivement Dimanche pour évoquer une pièce, qualifiée par Michel Drucker « d’événement théâtral de la rentrée ». L’histoire. Un auteur à succès, Paul (Francis Lombrail), perd connaissance à la suite d’un accident. A son réveil, il se retrouve alité dans une petite maison isolée du Colorado. Secouru par une femme aux faux-airs de bonne samaritaine, Annie (Myriam Boyer).
Annie n’est pas entrée dans la vie de Paul par hasard. Fan inconditionnelle de ses romans d’amour, centrés autour de l’héroïne Misery, elle veut prendre le contrôle de l’œuvre alors que Paul souhaite au contraire faire mourir son personnage. « C’est une vraie fan. Dans le sens de fanatique. Elle est épouvantable, c’est un monstre », a expliqué Myriam Boyer à Michel Drucker.
« C’est grâce à Misery que je ne suis pas seule au monde », se lamente Annie en découvrant que son créateur compte la faire mourir. Une issue inacceptable pour ce personnage « complètement psychotique et renforcé dans une paranoïa croissante », selon Francis Lombrail.
La fan tient l’écrivain sous sa main. Elle le force à réécrire l’histoire, se fait menaçante. Paul comprend que sa vie ne tient qu’à sa machine à écrire. Il entre à son tour dans ce jeu de manipulation. 
« Un peu comme Shéhérazade, qui raconte des histoires jusqu’à trouver la solution, il va essayer de sortir de ce mauvais pas qui peut lui coûter la vie », a précisé Francis Lombrail.
Un thriller psychologique haletant comme seul Stephen King sait en écrire.
Il a fallu des mois de négociations et des trésors de persuasion pour obtenir les droits.
L’adaptation de Viktor Lazlo, toute en sobriété, rend justice aux atmosphères si particulières du maître du thriller américain.

dimanche 2 septembre 2018

Concert le 12 octobre au Luxembourg


Viktor Lazlo et son quartet se produiront au Luxembourg le 12 octobre prochain au Cube 521 * à 20 heures. Il est encore temps de réserver vos places  ICI



Viktor Lazlo - chant et mise en scène
Michel Bisceglia - Piano
Patrick Deltenre - Guitare
Werner Lauscher - Contrebasse
Marc Léhan - Batterie


"On ne naît pas femme, on le devient." Simone de Beauvoir

Die bekannte, 1960 in Lorient geborene, französische Schauspielerin und Sängerin, Kult-Ikone Viktor Lazlo begeistert seit Jahren ihr Publikum, feierte große Erfolge mit Breathless oder Canoë Rose, ... moderierte den Grand Prix Eurovision aus Belgien,  stellt jetzt nach der 2016 erschienenen Single Promised Land endlich ihr neues Album WOMAN vor. Seit nun zehn Jahren arbeitet Viktor Lazlo mit dem Komponisten Michel Bisceglia zusammen, der sich für die Kompositionen verantwortlich zeichnet.
Nach der erfolgreichen Show "3 Femmes" über drei bedeutende Stimmen des Jazz, über drei Schicksale farbiger Musikerinnen in einem rassistischen Amerika: Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald und Billie Holiday, folgt nun ein vielversprechender Abend mit sehr persönlichen Liedern, verträumt poetisch, nostalgisch, mit Liedern über Themen die sie, Frau, bewegen.
 

Viktor Lazlo, das Allround-Talent mit karibischen Wurzeln, hat im Laufe ihrer
Karriere mehr als 10 Alben veröffentlicht, in 25 Filmen gespielt, spielt Theater unter der Regie von Eric-Emmanuel Schmitt, schreibt gerade an ihrem vierten Buch. Sie spielt Geige, studierte Archäologie und Kunstgeschichte. Sie arbeitete als Model für Chantal Thomass, wird für Thierry Mugler die Muse, die ihn zu seiner Mode inspiriert. Die Sängerin mit der großen Stimme arbeitete unter anderem mit David Linx, Serge Gainsbourg, Bernard Lavilliers, Françoise Hardy, oder dem  Count Basie Orchestra zusammen.

jeudi 30 août 2018

Summer Hits, Les incontournables de l'été , 1ère Partie

Alors que l'automne semble déjà vouloir s'installer et prendre ses quartiers après ce magnifique été 2018, retour sur quelques uns des plus beaux titres de Viktor. Célébrons donc avec elle, nos plus souvenirs d'été via cette playlist. 
Ne manquez pas la seconde partie de cet article car une surprise est en préparation...

Ansiedad : (titre disponible sur la compilation "Sweet Soft n' Lazy" 1990) 

Teach Me To Dance : (titre disponible sur les albums "Mes Poisons Délicieux" et 
"My Delicious Poisons" 1991)

Take Me :  (titre disponible sur l'album éponyme "Viktor Lazlo" 1987)


Total Disguise (Tango Version by Oliver Manoury) :  (titre disponible sur le maxi de Serhat "Total Disguise" 2005)


The Girl from Ipanema : (disponible sur l'album "Armour(s) - version européenne 2002)


Paupières Mi-Closes (avec Florent Pagny) : (titre disponible sur l'album "Réaliste" de Florent Pagny 1992)
 

et pour clôturer cette première playlist  BEGIN THE BIGUINE (titre disponible sur l'album Begin The Biguine 2007)

Bonne écoute à toutes et tous, à suivre...



 

mercredi 8 août 2018

L'ile de Viktor Lazlo


En ce magnifique été, quelle serait la plus belle île au monde pour y flâner et y rêver si ce n'est sur l'île de... Viktor Lazlo. 
Résultat de recherche d'images pour "rocher du diamant martinique"
Le rocher du Diamant en Martinique
Elle nous chante live " Mon île " de Jacques Brel et " Syracuse" de Henri Salvador , deux magnifiques invitations au voyage que le blog vous propose de redécouvrir.







dimanche 29 juillet 2018

Viktor Lazlo et Michel Bisceglia en concert : Piano-Voix de coeur

De l'émotion à la sensualité il n'y a qu'un pas. Et sur le chemin de la séduction, le jazz nous accompagne à chaque instant.
La tendre complicité qu'ont nos deux grands noms de la musique et de la chanson, nous entraine dans un tourbillon enivrant de rythme, de tendresse et finalement  d'amour.

Sur scène, Michel Bisceglia et Viktor Lazlo s'accordent et fusionnent pour notre plus grand plaisir. Ils se sont retrouvés pour un concert de jazz produit sur la scène de Zottegem le 10 juin dernier.


Retour en images avec les magnifiques photos réalisées par René G. Un grand merci pour ces splendides clichés.

 
 
 
En attendant de les revoir le 12 octobre prochain au Cube 521 au Luxembourg (ici), voici la tracklist du concert du mois de juin :
 

1.  I COVER THE WATERFRONT
2.  I GET A KICK OUT OF YOU
3.  LOVERMAN
4.  DON'T EXPLAIN
5.  THEM THEY EYES
6.  GOODMORNING HEARTACHE
7.  STRANGE FRUIT
8.  THE MAN I LOVE
9.  SOLITUDE
10. JUST ONE OF THOSE THINGS
11. GOD BLESS THE CHILD
12. THEY CAN'T TAKE THAT AWAY FROM ME
13. PROMISED LAND *


  * Promised Land ; chanson composée par Michel Bisceglia et écrite par Viktor Lazlo pour l'album "Woman" , toujours disponible en CD et sur les plateformes Deezer, Itunes...

 
Séances de rencontres dédicaces à l'issue du concert, Viktor et Michel rencontrent leur public
l'affiche du concert

jeudi 19 juillet 2018

On pense à Gainsbourg...

Photos rares : quand Serge Gainsbourg rejoint Viktor Lazlo sur la scène du Printemps de Bourges * en 1987... 
Il faudra attendre 2 ans pour entendre leur "Amour Puissance Six" voir le jour... * Serge Gainsbourg sera réalisateur pour ces concerts, mais les images filmées restent encore rares,  même à l'INA...hélàs !
 

Et ci-après Viktor Lazlo et Bambou aux Bains à Paris, début 90.

Retrouvez tous les articles sur Gainsbourg et son "Amour Puissance Six" la chanson qu'il a écrite pour le 3ème album de Viktor Lazlo ("Club Desert / Hot and Soul") grâce au moteur de recherche en bas de page ou par les mots clés...
Ci-dessous le mix et le montage du blog en X-tended version !
 



vendredi 13 juillet 2018

14 juillet 2018 ; vin et littérature

Après le Vaucluse, où le salon du livre de Sablet s'est tenu le week-end dernier, c'est au tour de la Gironde d'accueillir une nouvelle fois, Viktor Lazlo. 
Un 14 juillet qui sera dédié aux amoureux des belles pages et des belles plages du sud-ouest... Viktor Lazlo sera présente à la Maison de la Presse du Cap Ferret, 21 boulevard de la Plage à partir de 13h00 pour des rencontres dédicaces. L'encre et le vin s'y sont également donnés rendez-vous ; puisqu'à l'occasion de la visite de Viktor Lazlo, est organisée une dégustation  de vins (à consommer avec modération) CHÂTEAU VIEUX TAILLEFER, PAVILLON TAILLEFER et CHAMPAGNE CHARLES HEIDSIECK.
 
 «  L'art et le vin sont les joies supérieures de l'homme libre. » Aristote

jeudi 31 mai 2018

L'Affaire Thomas Crown... avec Viktor Lazlo et Dany Brillant

En ce dernier jour du mois de mai, une merveilleuse chanson d'amour...


" Les Moulins de Mon Coeur " , une musique fabuleuse et des paroles magnifiques pour un classique de la chanson française qui fait, encore et encore, fondre tous les coeurs, même les plus endurcis .

Michel Legrand a écrit ici, l'une de ses plus belles mélodies et Eddy Marnay, l'un de ses plus beaux textes. 

La chanson originale a été composée pour le film "L'Affaire Thomas Crown" en 1968 (réalisation de Norman Jewison avec Steve MacQueen et Faye Dunaway) et a reçu cette même année, l'Oscar ET le Golden Globe de la meilleure chanson.
Eddy Marnay écrit les paroles françaises ; Alan et Marilyn Bergman signent le texte anglais.
Chanson sur la vie, sur le temps qui passe, inexorablement et qui semble parfois se répéter ;  et tournoyer, tel un long cycle improbable et ennivrant. Mais le temps ne nous annihile pas ; chaque instant est unique. Il n'est pas une boucle parfaite, car il faut se construire ou se reconstruire,  avancer et vivre ... tels pourraient être quelques échos que nous évoquent "Les Moulins de Mon Coeur".

Michel Legrand, Barbra Steisand, Eddy Marnay
Viktor Lazlo est l'invitée de Dany Brillant en 1999 pour un spécial Taratata animé par Nagui.  Accompagnés par un grand orchestre, les deux artistes (Viktor pour les couplets anglais de "The Windmills of Your Mind" et Dany Brillant pour les paroles françaises) vont se "lover" dans ce magnifique tandem qui fera date ; leurs voix s'accordant on ne peut mieux.

Rares sont les duos enregistrés live ayant été interprétés avec autant de poésie de coeur et d'amour. On peut regretter l'absence de cet enregistrement sur CD mais le web offre  la chance de revoir Viktor Lazlo et Dany Brillant pour cette bouleversante interprétation "qui fait tourner de leurs noms, tous les moulins de nos coeurs"... Emotion garantie.
 
Comme une pierre que l´on jette
Dans l´eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l´eau
Comme un manège de lune

Avec ses chevaux d´étoiles
Comme un anneau de Saturne
Un ballon de carnaval
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D´un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Comme un écheveau de laine
Entre les mains d´un enfant
Ou les mots d´une rengaine
Pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige

Comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d´océan
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D´un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m´as dit
Mais l´été finit sa course
L´oiseau tomba de son nid
Et voila que sur le sable
Nos pas s´effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu´on les oublie
Et les feuilles de l´automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux

Comme une pierre que l´on jette
Dans l´eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l´eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

dimanche 27 mai 2018

Dimanche 27 mai : Viktor Lazlo et Régis Wargnier

Pour la deuxième journée du Salon La Grande Evasion, le salon des littératures de Pessac, Viktor Lazlo et Régis Wargnier nous feront le plaisir d'intervenir à 15h30 à l'auditorium. 
Une rencontre débat  "Dans le vent tourmenté et tragique de l'Histoire passent les êtres et les amours. Alors il faut raconter pour que nul n'oublie..."

Régis Wargnier, dédicaces

Tout au long de cette même journée vous pourrez vous procurer les romans des écrivains présents dans l'espace "librairie" et vous faire dédicacer leurs ouvrages ; des passions à partager jusqu'à 17 heures ce soir. Le salon ouvre ses portes à 10h00.

Viktor Lazlo et Régis Wargnier
 
 
Jean-François Kahn, Régis Wargnier "Les prix d'Excellence", Catherine Ceylac, Estelle Lefébure, Diane Ducret, Marc Dugain, Irène Frain, Viktor Lazlo "Les Passagers du Siècle", Eric Naulleau, Gwenaële Robert, Emmanuelle  Delacomptée-Dugain, Yves Harté, Michèle Villemur, Marie Robert, Christos Markogiannakis, Patricia Darré, Catherine Faye, Jeanne Deumier, Estelle Nollet, Gilles Vervisch, Rémi Guérin, Dominique Lormier, Claude Sérillon, Denis Lépée, Isabelle Stibbe, Christian Lagrange, Marc Majewski, Marc Trévidic… après un déluge de grêle sur la Gironde ce samedi, rencontres, repos réflexions, et tendresses  pour ce dimanche de fête des Mères
"La lecture, une porte ouverte sur mon monde enchanté" . François Mauriac.
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux " . Jules Renard.
 
 
Programme complet ICI
Journal Sud Ouest 27 mai 2018