Viktor Lazlo et la Martinique

Ich Matinik ?
"Ma mère était métisse, originaire de Grenade, mon grand –père blanc était un Anglais très roux. Mon père est un Chabin de la Martinique. Je ne comprends pas que l’on soit obligé de choisir.
Je suis contente d’aller aux Antilles, car là-bas, je retrouve ma couleur. Pour moi, je suis une femme noire. Avant j’étais mal à l’aise. Plus maintenant. J’ai travaillé sur moi. Je ne prête plus attention aux attentes de l’autre. Son regard a cessé de compter. L’autre c’est moi"

Un jour, le pianiste martiniquais Mario Canongem’a dit : "tu devrais faire de la musique pour ton pays". Mon problème, c’est que mon pays ce n’est pas que la Martinique. Mon pays, c’est la France, la Belgique, l’Angleterre, les Antilles anglaises, la Martinique, tous ces lieux d’où je viens d’une façon plus ou moins détournée et d’où viennent mes influences. Donc je ne peux pas foncer tout droit et faire de la biguine ou du zouk comme si j’avais toujours vécu aux Antilles"   Extraits d’une interview pour Pilibo
 
On retrouve la couleur des Antilles dans le titre  "Begin The Biguine"


Dans l'interview accordée à France 24, Viktor se confie " Ce qui est le plus proche de nous est souvent inabordable… Caribénne… Nord Plage (le film)…des rencontres qui m’ont rendu la Martinique…les couleurs des Antilles dans "Begin the Biguine", (une production David Linx), l’album est comme un livre que l’on feuillette (…) qui raconte un itinéraire, des origines, des métissages, des influences…cet album est le plus vrai et le plus métissé sans doute…je livre ce que je suis"

Begin The Biguine, le cd 2007



video
Interview accordée à France 24, Viktor Lazlo se confie, évoque les antilles 
et son album Begin The Biguine  



En 2003, Le film Nord Plage   
de José Hayot   ICI
Patrick Chamoiseau a écrit le scénario, qui raconte à la fois la résistance des habitants, et le retour aux pays dans les années 60 d'une "négropolitaine". Viktor Lazlo est cette femme à la recherche de ses racines, Oselia. 
Entre deux prises, la chanteuse nous apprend qu'elle est d'origine martiniquaise par son père, et de Grenade par sa mère. "Ce lieu est très puissant, dit-elle, et je ne m'y sens pas isolée, bien que je sois là depuis près d'un mois. Par temps clair, je vois la Dominique, les îles sont tellement près les unes des autres". 
Elle vient en Martinique deux fois par an.
photos extraites du film 
 



Sa plage préférée : la Dizac au Diamant avec le Morne Larcher (la femme couchée) en fond




En 1992, pour l’album Matebis  Viktor Lazlo chante 
" Je suis en paix avec le monde" avec le groupe Malavoi, Jocelyne Beroard, Philippe Lavil... malheureusement sur le cd on ne trouvera que sa participation à « Moin rêve »






Mars 2013 :
«Les outre-mer Terres de Culture» et centenaire d'Aimé Césaire au 33ème Salon du Livre de Paris...le centenaire de la naissance d’Aimé Césaire, homme politique, poète et écrivain, père de la "négritude", un moment de partage avec les auteurs venus lui rendre hommage et lire ses plus beaux textes. 
Textes mis en voix par les comédiens.
Les points forts du programme du samedi 23 mars
15 h : Lecture de  "Une saison au Congo " par Viktor Lazlo
16 h : Lecture de "Moi, Laminaires" par Viktor Lazlo



Novembre 2013 :
Billie Holiday enthousiasme l’Atrium !
Cette étoile du jazz américain avait rendez-vous avec le public samedi soir grâce à l’hommage que lui a rendu la chanteuse Viktor Lazlo. Un spectacle proposé par le CMAC (Centre Martiniquais d’Action Culturelle) et l’Atrium dans le cadre du Martinique Jazz Festival.
Des applaudissements à tout rompre, standing ovation au bout d’une heure trente de spectacle, fabuleuse ou magnifique, les superlatifs manquaient chez les spectateurs présents dans la salle pour qualifier cette parenthèse enchantée. Alors que les musiciens, respectivement à la batterie, au saxophone, à la contrebasse et au piano occupaient la gauche de la scène, Viktor Lazlo, au gré de ses différentes tenues, investissait le reste de l’espace, instaurant un dialogue convivial avec le saxo. Et dans une atmosphère de cabaret , elle a déroulé le parcours bouleversant voire tragique de Billie Holiday reprenant une vingtaine de ses chansons. RCI


 
 


Un article consacré à Viktor Lazlo dans "Creola" le supplément de France Antilles






 
En 2011 au théâtre de l’épée de bois dans "Rue Saint-Denis", drame créole


 A la une de : France Antilles (magazine) 




Viktor en compagnie de Marie-José Alie ("Caressé Moin") et ….

Mais aussi dans Portraits de Martinique d’Émelyne Médina


 
EXCLU : Viktor Lazlo aura l'immense joie de revenir le 13 janvier 2017 en Martinique pour présenter son récital  " 3 Femmes " aux Antillais , à l'Atrium